Catégories

Comment puis-je obtenir une assurance après avoir été licencié ?

Comment puis-je obtenir une assurance après avoir été licencié ?

Vous avez été licencié pour une raison ou une autre. C’est une situation très délicate car vous perdrez vos revenus. Et ainsi, il est parfois difficile de trouver les bonnes solutions pour continuer vos projets. Vous pensez souscrire à une assurance mais vous vous demandez comment obtenir une garantie dans cette condition. Découvrez dans cet article ce qu’il faut faire.

Souscrivez à l’assurance chômage

L’assurance chômage est une assurance complémentaire qui est conclue lorsque vous souscrivez une assurance de préapprobation. Elle vous permet d’assurer votre prêt auprès de la banque, car elle couvre les remboursements du prêt en cas de licenciement. Cette période de chômage doit être due à une perte involontaire d’emploi, comme un licenciement. Mais, vous ne recevrez aucune compensation en cas de démission ou de résiliation volontaire de votre contrat de travail. C’est une assurance à ne pas négliger lors de la souscription d’une assurance-crédit. Cependant, les coûts engendrés sont importants. Il faut donc se familiariser avec les différentes offres avant de faire son choix.

A lire également : Auto-entrepreneur et chômage : le cumul

Conditions pour souscrire une assurance chômage

Cette assurance est soumise à des conditions strictes. Vous pouvez y accéder si vous êtes un employé sous contrat à durée indéterminée avec un minimum d’ancienneté de 6 mois. Les contrats à durée déterminée de trois mois ou plus sont autorisés. Mais le mieux est d’avoir un contrat à durée indéterminée. Vous ne devez pas dépasser la limite d’âge fixée par la compagnie d’assurance. Cette tranche d’âge est généralement comprise entre 55 et 65 ans. Vous devez être inscrit au régime d’assurance chômage de l’UNEDIC. Si vous devenez chômeur, vous pouvez vous inscrire à Pôle Emploi et bénéficier d’une aide à la réinsertion. Veuillez noter que l’étendue et le montant de cette couverture dépendent de la police d’assurance.

Woman Talking to Her Clients

Lire également : Instaurer un management efficace en entreprise

Perte d’emploi : qu’en est-il des autres assurances ?

Si vous perdez votre emploi, la charge de l’assurance peut peser lourdement sur votre budget. Toutefois, vous avez la possibilité d’annuler les assurances, de les adapter à votre nouvelle situation ou de réduire les prix.

Pour l’assurance automobile

Il est possible d’annuler votre assurance automobile si elle couvre le coût de votre trajet pour vous rendre au travail. Dans ce cas, vous avez 3 mois à compter de la date de votre licenciement pour faire votre demande par lettre recommandée avec accusé de réception. Si vous souhaitez conserver votre véhicule, demander à la compagnie d’assurance de limiter le nombre de kilomètres à parcourir.

Pour l’assurance maladie

Si vous avez une police d’assurance santé, vous avez trois options. Vous pouvez résilier le contrat dès que vous quittez l’entreprise et adhérez à la mutuelle de votre conjoint. Vous pouvez conserver votre couverture d’assurance et celle des personnes à votre charge pendant 9 mois maximum, après votre licenciement. Cette option est toutefois soumise à plusieurs conditions :

  • Vous ne devez pas avoir été licencié pour faute grave ;
  • La résiliation de votre contrat doit être également couverte par l’assurance chômage ;
  • Enfin, vous pouvez demander la transformation de votre assurance professionnelle en police individuelle.

Si vous aviez une mutuelle individuelle, vous pouvez la conserver au moins pendant un an. Après ce délai, pensez à choisir ensuite une mutuelle chômeur moins chère. En fonction de vos revenus annuels, vous pouvez bénéficier de certaines prestations publiques, comme l’Aide au paiement d’une complémentaire santé. Cela réduit le coût de votre assurance.

Points à vérifier lors de l’assurance chômage

Avant de souscrire une assurance chômage, vérifier les modalités de remboursement. Tous les contrats ne prévoient pas le paiement intégral de vos versements en cas de perte d’emploi. Certains d’entre eux n’offrent que la possibilité de rembourser de 50 à 100 % des mensualités. D’autres prévoient un simple report des paiements. Ce qui rallongera la durée du prêt et, par conséquent, augmentera le coût du prêt. Vérifiez la durée du délai de l’assurance.

Le délai de l’assurance en matière de chômage est fixé au moment de la signature du contrat. Cette période varie entre 6, 9 et 12 moisIl faut également tenir compte de la durée de la déduction, qui détermine la période entre la perte de travail et le début de l’indemnisation, laquelle peut être de 3 à 6 mois. Vérifiez enfin la durée des paiements. Pour la même période d’inactivité, la durée maximale d’indemnisation est de 18 mois.

Articles similaires

Lire aussi x