Catégories

Le bilan financier pour évaluer la solvabilité d’une entreprise

Le bilan financier pour évaluer la solvabilité d’une entreprise

Que fait un banquier pour vérifier la solvabilité d’une société ? Il dresse un bilan financier car il s’agit d’un outil efficace d’analyse. En effet, afin de pouvoir accorder un crédit, un banquier doit savoir si l’entreprise a les moyens financiers d’effectuer son remboursement dans les temps. Pour y arriver, il fait un bilan financier qui lui donnera les données nécessaires pour juger de la solvabilité de l’entreprise.

En tant que dirigeant, il est important de connaitre les points déterminants d’un bilan financier afin que vous puissiez valoriser vos atouts et vos décisions prises pour palier vos difficultés.

A lire en complément : Quel bac Peut-on passer en candidat libre ?

Comment faire un bilan financier et comment l’étudier ? C’est ce que nous allons vous expliquer.

Définition d’un bilan financier

De la même façon que le bilan fonctionnel, le bilan financier effectue un retraitement des postes constituant le bilan comptable une fois qu’a été fait la répartition du résultat.

A lire également : Comment gérer les finances d'une entreprise ?

On élabore un bilan comptable une fois que se termine l’exercice. Pour le faire, il faut avoir pris en compte la totalité des flux financiers et les rentrer dans le logiciel dédié à la comptabilité. N’oubliez pas les écritures de clôtures telles que la dépréciation des actifs immobilisés.

En fonction du niveau de liquidité disponible, les postes de l’actif sont triés. Les postes du passif sont quant à eux classés par niveau d’exigibilité. Pour résumer, un banquier réalise un bilan financier en confrontant le degré de liquidité d’une entreprise (que ce soit sur une courte ou longue durée) et celui des exigibilités. C’est cette comparaison de ces deux aspects qui va l’aider à établir si une entreprise est solvable ou non.

Afin de bien distinguer un bilan fonctionnel d’un bilan financier, il faut comprendre que dans le premier cas, il s’agit d’une étude liquidative. Dans le second, il s’agit d’un palier conduisant à une dynamique d’activité. L’analyse liquidative du bilan financier a pour objectif d’examiner la possibilité de l’entreprise à rembourser sa dette exigible grâce à ses ventes d’actifs.

Pour sa part, le bilan fonctionnel est réalisé de façon interne et étudie de manière linéaire les différents cycles et rythmes de financement au sein de l’entreprise.

Ces deux perspectives permettent d’évaluer avec précision la santé financière d’une société car elles sont complémentaires l’une de l’autre.

Quelle forme prend un bilan financier ?

Etant le résultat de la comptabilité de l’entreprise, le bilan financier va être réalisé par le même logiciel qui regroupe les données comptables.

Nous avons donc un tableau divisé en deux colonnes (actif/passif). Chaque colonnes possèdent deux cases, dans lesquelles sont répertoriées de façon décroissante pour les actifs et croissante pour les passifs, les données.

Dans le détail du tableau :

  1. Actif réel net à plus d’un an : il s’agit des actifs qui ont une longue durée de vie dans la société. Ces actifs n’ont pas pour but d’être vendus, ils ont donc une liquidité plus durable.
  2. Actif réel net à moins d’un an : il s’agit ici d’actifs dits plus liquides car leur durée de vie est inférieure à une année.
  3. Passif réel à plus d’un an : on classe dans cette case les postes du bilan passif dont l’exigibilité est importante.
  4. Passif réel à moins d’un an : ce sont ici aussi les postes du bilan passif mais avec une moins longue exigibilité.

 

Comment convertir un bilan comptable en bilan financier ?

C’est le travail d’un retraitement qui permet de passer au bilan financier. Le rôle de ce retraitement est de reclasser les postes actifs et passifs en fonction de leur niveau de liquidité et d’exigibilité. Afin de procéder à la bonne évaluation de ces niveaux, l’entreprise peut s’aider des données qui se trouvent à la fin du bilan et dans les annexes.

Quelques exemples de retraitements à opérer :

  1. Les stocks ayant une grande durée de vie doivent être retraités en actif.
  2. Les dettes sont à ventiler dans le bilan selon leur degré d’exigibilité (en haut ou en bas).
  3. Les provisions passent en passif en court ou long terme selon la date établie de leur réalisation.
  4. Les créances qui ont une durée de paiement plus longue que celle de l’exercice comptable sont à mettre dans le haut des actifs.

Analyser la stabilité d’un bilan financier

Une fois le retraitement effectué, la nouvelle tâche consiste à évaluer l’équilibre financier de l’entreprise. Pour cela, il convient de calculer le fonds de roulement financier.

Capitaux permanents – Passif réel à plus d’un an = Fonds de roulement financier

Si le résultat est excédentaire, alors l’entreprise a de quoi faire face à des dépenses inattendues.

Enfin, pour approfondir l’évaluation, on se sert de ratios utilisés dans le cadre d’analyses financières. Il en existe différents types tels que le ratio de solvabilité ou le ratio de liquidité.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons