Catégories

Gestion d’entreprise : comment calculer un ratio ?

Gestion d’entreprise : comment calculer un ratio ?

L’un des éléments essentiels à la bonne gestion d’une entreprise est de maintenir une constance dans l’analyse et la mesure de son état de santé général et financier. Afin de faire correctement cette évaluation, il est important de surveiller ce que l’on appelle les ratios financiers. La façon dont ces ratios sont établis et calculés est déterminante sur la qualité des résultats.

Si vous souhaitez comprendre à partir de quelles données on calcule un ratio et pourquoi il est important pour une entreprise, la lecture de cet article va vous intéresser !

A lire en complément : Pourquoi implanter son entreprise à Lyon

Quel est l’intérêt pour une entreprise de calculer un ratio ?

Peu importe son statut juridique, le domaine dans lequel elle évolue ou sa taille, le calcul du ratio est un point incontournable pour une entreprise. Le ratio a en effet différents rôles :

    A lire en complément : Pappers : information gratuite sur les entreprises (concurrent de Societe.com et Infogreffe)

  1. Evaluer le niveau de performance général d’une entreprise et surveiller sa progression vers ses objectifs.
  2. Evaluer rapidement la santé financière de l’entreprise.
  3. Comparer les résultats avec les entreprises concurrentes afin de mesurer le positionnement qu’elle a dans son secteur.
  4. Prévenir afin d’amener des corrections dues à de mauvaises décisions.
  5. Informer au niveau interne (dirigeant/partenaires) comme au niveau externe (entreprise/personnes tierces).
  6. Analyser et comprendre les liens révélateurs entre les différentes données extraites des bilans financiers.

Notons qu’un ratio ne se suffit pas à lui-même, s’il est calculé seul ou qu’il n’est pas mis en perspective avec d’autres ratios. Il convient de considérer aussi l’activité de l’entreprise dans le calcul. Différents ratios existent tels que :

  1. Les ratios d’activité (chiffre d’affaire par exemple)
  2. Les ratios liés à la gestion financière (les délais de paiement, les taux de marge…)
  3. Les ratios financiers (rentabilité, endettement, solvabilité, BFR…).

Le calcul d’un ratio : méthode

Pour calculer des ratios, on rapporte deux grandeurs homogènes qui ont des valeurs significatives et qui sont prises à des moments clés. Elles sont basées sur des informations pertinentes.

Calculer un ratio n’est pas une chose compliquée puisque cela consiste à faire une division. En revanche, l’élaborer de façon cohérente et à ce qu’il puisse conduire sur un résultat intéressant et utile est plus difficile. Il faut en effet suivre quelques règles pour réussir à constituer et à utiliser des ratios, et pour mener une étude :

  1. Il convient d’abord de déterminer avec précision ce que l’on souhaite mesurer.
  2. Il faut ensuite cibler et isoler la totalité de ce qui compose l’élément à mesurer.
  3. Trouver une méthode afin de calculer de façon équilibrée et sûre les composants ciblés précédemment.
  4. Elaborer un ratio, appréhender son sens et déterminer l’unité de mesure adéquate.
  5. Veiller à ce que le ratio soit intelligible, que le résultat soit significatif.
  6. S’assurer que les composantes soient disponibles et faciles d’accès afin de pouvoir les mesurer dès que nécessaire.

Les notions qui résultent des ratios sont parfois très variées. Elles peuvent être généralistes concernant la progression d’une rentabilité et d’autres fois être très précises quand elles concernent le taux de démarque d’un produit par exemple. Un ratio peut être également informatif et comparatif. Dans tous les cas, il doit comprendre plusieurs aspects :

  1. Développer une notion pertinente.
  2. Etre utile et apporter un éclairage.
  3. Etre simple à calculer, à comprendre et à communiquer.
  4. Etre valable sur le long terme.
  5. S’appliquer à plusieurs niveaux d’analyse.

Que faut-il prendre en compte pour calculer un ratio ?

Afin de calculer un ratio, on part de données anciennes comme actuelles que l’on trouve dans :

  1. Les documents comptables (bilans, annexes…)
  2. Ou dans des documents extracomptables (informations sur les marchés financiers)
  3. Les deux en même temps.

Il peut s’avérer utile d’effectuer un retraitement de quelques documents comptables dans le but d’obtenir des données plus précises et pertinentes.

Les contraintes d’une analyse de ratio

Si le calcul d’un ratio apporte plusieurs avantages pour une entreprise et ses collaborateurs, il possède également certaines limites :

  1. On utilise les ratios surtout pour mesurer des performances déjà passées. Il n’est pas possible de faire une analyse pour les anticiper.
  2. Avoir un ratio ne donne pas d’interprétation, il faut le compléter d’autres données afin d’avoir une étude plus élaborée.
  3. Les ratios ne conviennent pas à toutes les activités que regroupe une entreprise et à tous les secteurs. C’est pourquoi il est important de sélectionner les ratios qui correspondent le plus à l’entreprise.

Lorsque l’on n’est pas initié à cet exercice que sont les ratios, il peut être difficile de bien les comprendre. Il ne faut donc pas hésiter à se faire aider par des personnes compétentes en la matière. Des personnes capables d’interpréter et d’analyser avec justesse vos résultats.

Les différents types de ratios à calculer

L’analyse de ratios en gestion d’entreprise nécessite la prise en compte de différents types de ratios, qui fournissent des informations essentielles sur la santé financière et opérationnelle de l’entreprise. Voici quelques-uns des principaux types de ratios à calculer :

Les ratios de liquidité : Ces ratios évaluent la capacité d’une entreprise à faire face à ses obligations financières à court terme. Le ratio de liquidité générale mesure la capacité globale d’une entreprise à honorer ses dettes, tandis que le ratio de liquidité réduite prend en compte les actifs courants moins les stocks.

Les ratios d’efficacité : Ils permettent d’évaluer l’utilisation efficace des ressources au sein d’une entreprise. Parmi ces ratios figurent le ratio du cycle d’exploitation (qui mesure le temps nécessaire pour transformer les stocks et les créances clients en trésorerie) et le ratio du taux moyen des paiements aux fournisseurs (qui évalue la rapidité avec laquelle une entreprise paie ses fournisseurs).

Les ratios de rentabilité : Ces indicateurs mesurent la performance économique et financière globale d’une entreprise par rapport à son investissement initial ou aux capitaux propres utilisés pour développer l’activité. Le retour sur investissement (ROI), le retour sur actifs (ROA) et le retour sur capitaux propres (ROE) font partie des indicateurs clés dans cette catégorie.

Les ratios d’endettement : Ils quantifient l’utilisation des ressources externes par une entreprise pour financer ses activités commerciales, tels que les prêts bancaires ou les obligations émises auprès du public. Parmi ces ratios, on retrouve le ratio d’endettement total (qui mesure la part des dettes par rapport aux capitaux propres) et le ratio de couverture des intérêts (qui évalue la capacité d’une entreprise à rembourser ses intérêts).

Il faut souligner que chaque secteur d’activité a ses propres spécificités, et donc certains ratios peuvent être plus pertinents que d’autres en fonction du contexte. Il faut noter que les ratios ne doivent pas être analysés isolément, mais plutôt dans une perspective globale pour obtenir une vision complète et précise de la performance financière et opérationnelle d’une entreprise.

L’utilisation judicieuse des différents types de ratios permet aux dirigeants et aux investisseurs de prendre des décisions éclairées concernant la gestion financière d’une entreprise. Il faut se rappeler que les chiffres ne sont qu’un outil parmi tant d’autres dans le processus décisionnel. Une analyse approfondie et contextualisée reste indispensable pour tirer pleinement parti des informations fournies par les ratios.

L’interprétation des ratios et leur utilisation dans la prise de décision

L’interprétation des ratios est d’une importance capitale pour la prise de décision en matière de gestion d’entreprise. Effectivement, ces indicateurs financiers fournissent une vision claire et précise de la performance économique d’une entreprise. Mais comment utiliser efficacement les résultats obtenus grâce à l’analyse des ratios ?

Vous devez comparer les ratios avec ceux du secteur d’activité dans lequel évolue l’entreprise analysée. Cette comparaison permettra de situer sa performance par rapport à celle de ses concurrents. Si certains ratios se révèlent inférieurs à la moyenne du secteur, cela peut indiquer un potentiel d’amélioration ou une nécessité de revoir certaines pratiques.

Il est primordial d’examiner l’évolution des ratios au fil du temps. Une analyse longitudinale permettra ainsi de détecter les tendances positives ou négatives qui se dégagent et donc d’anticiper les futurs problèmes ou opportunités.

Des facteurs externes tels que la conjoncture économique générale peuvent avoir un impact significatif sur ces indicateurs financiers.

Il ne faut pas oublier que chaque ratio a sa spécificité et qu’il doit être utilisé dans son contexte propre afin qu’il soit véritablement informatif et utile pour orienter les prises de décisions stratégiques. Par exemple, le ratio endettement peut donner des indications précieuses sur la capacité à rembourser ses dettes mais seulement si on considère aussi sa rentabilité opérationnelle.

L’interprétation des ratios est un exercice complexe qui requiert une connaissance approfondie de l’entreprise, de son secteur d’activité et du contexte économique général. Elle constitue néanmoins un outil puissant pour éclairer les décisions stratégiques et orienter la gestion d’une entreprise vers le succès financier.

Articles similaires

Lire aussi x