Catégories

Quels sont les avantages pour une association reconnue d’utilité publique ?

Quels sont les avantages pour une association reconnue d’utilité publique ?

Plusieurs milliers d’associations jouissent du statut d’association d’utilité publique. Quels avantages peut-on tirer de cette reconnaissance, en plus des avantages financiers  ? Et surtout, comment devenez-vous un ? le déchiffrement de ces organismes reconnus d’intérêt public.

Pourquoi devenir une association publique ?

Selon la loi du 1er juillet 1901, une association peut parfaitement décider d’être reconnue comme utilité publique par décret du Conseil d’État. En fait, il existe d’innombrables avantages précieux derrière cette prestigieuse étiquette. De cette façon, il est possible d’acquérir de la crédibilité et de la légitimité, notamment dans les actions de l’association. Cette reconnaissance est considérée comme un label de qualité et de confiance de l’État et est sûr de recueillir davantage de dons pour ces organismes reconnus du programme d’utilité publique. Et ce tout les dons continueront d’être reçus des membres de l’Association, des particuliers et des entreprises.

A lire également : Quelle est la place de l'homme dans la société ?

Grâce à ce statut, une association peut également recevoir des dons et legs soutenus par un acte notarié . Comme un héritage immobilier et un don de biens meubles matériels (œuvre d’art, mobilier, véhicule…). En outre, les dons et legs sont exonérés des droits de transfert ou des obligations de succession. Bien entendu, une association reconnue comme service public a une capacité juridique et une personnalité juridique plus larges que les autres associations déclarées qui peuvent, en particulier, favoriser son financement.

Quelle association peut aspirer à ce statut ?

Pour revendiquer cette reconnaissance de l’utilité publique, une association de 1901 doit remplir plusieurs conditions  :

Lire également : Quelles sont les structures de l'ESS ?

  • À expliquer dans la préfecture Le département et les activités de l’association doivent être âgés d’au moins 3 ans
  • .

  • Une association d’intérêt général, c’est-à-dire la participation à but non lucratif
  • Avoir plus de 200 membres ou membres
  • dans les domaines suivants : philanthropique, social, santé, éducation, scientifique, culturel, qualité de vie, défense de l’environnement, sites et monuments, solidarité internationale
  • statuts conformes au modèle standard des statuts de l’Association des services publics du Conseil d’État Bénéficiez d’
  • une influence et d’une influence au-delà du cadre local
  • Afficher une comptabilité nette et positive Résultats au cours des 3 dernières années
  • Sur un budget annuel d’au moins 46 000 euros (contributions, dons, activités lucratives…). Les subventions publiques doivent donc rester inférieures à la moitié de ce budget.
  • Ne pas être connecté à la fédération elle-même en tant que public Services publics reconnus

Reconnaissance de l’utilité publique :

Demander une association pour les services publics

Pour être membre d’associations reconnues comme services publics, une demande doit être adressée par courrier au Bureau des associations et fondations (Ministère de l’intérieur). L’ Association recevra donc un reçu du Bureau des Associations et Fondations dès réception du dossier. Toutefois, en plus de la demande de reconnaissance d’organismes publics, certaines pièces justificatives doivent également être remplies dans le dossier. Ainsi, ce dernier doit être composé de :

  • Extrait du procès-verbal de l’assemblée générale indiquant la demande de transformation en association d’utilité publique et le nombre de membres présents
  • .

  • La liste des locaux de l’Association et son adresse
  • Un extrait du Journal officiel, qui est la déclaration de l’Association
  • contient

  • les listes des membres de l’Association et du Conseil d’administration avec leur profession, nationalité et résidence personnelle
  • Les

  • statuts de l’Association (le même format que le modèle modèle) ont été parafés et
  • une note indiquant le début de l’association, le but de l’intérêt public, son fonctionnement, l’association. Opportunités d’action, son développement, l’organisation des comités locaux et leur association avec l’association résume
  • les résultats des comptes des 3 dernières années et le budget prévu pour l’année en cours
  • Un bilan de l’actif et du passif avec une indication des bâtiments de leur position, de leur capacité et de leur valeur, ainsi que pour les titres (immatriculés obligatoires) de leur valeur actualisée nette (certificat bancaire)
  • rapports sur les activités de l’Association au cours des 3 dernières années

Processus de

reconnaissance Une fois la demande envoyée, l’enquête peut être terminée. du fichier de façon permanente. Cette formalité passe ensuite par différentes étapes. Premièrement, le Ministère de l’intérieur étudie le bien-fondé de l’affaire. Il sollicite ensuite l’avis du ministère sur le domaine et le but de l’association. Enfin, la demande est adressée au Conseil d’État. Enfin, ces dernières reconnaissent le statut d’associations d’intérêt public reconnues au moyen d’une procédure de reconnaissance publiée au Journal officiel.

Association des services publics : qu’en est-il du retrait de la reconnaissance ?

Un décret du Conseil d’État peut à tout moment retirer son titre d’utilité publique à une association en vertu de la loi du 1er juillet 1901 . Et cela est dû à l’abrogation du décret, qui reconnaît qu’il doit être reconnu comme une utilité publique. Deux cas peuvent alors survenir :

  • Si les contrôles administratifs sont :
  • révèlentdes erreurs graves telles que la modification des statuts d’une association, le non-respect des statuts d’une association, les manquements aux devoirs…

  • L’ Association peut demander la fin des statuts par vote majoritaire par délibération de l’assemblée générale annuelle.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons