Yoolight

Pour les entrepreneurs par des entrepreneurs

Catégories

Pourquoi implanter son entreprise à Lyon

Pourquoi implanter son entreprise à Lyon

Après une année 2021 en demi-teinte, le volume des transactions immobilières tertiaires a augmenté en 2022, et leur nombre est resté stable. La demande placée en bureaux à Lyon en 2022 passe à 252 000m2, soit une progression de 36% par rapport à 2021.

Les grands comptes moteurs de la croissance

 “Quelques grands comptes sont impliqués dans cette progression, ce qui devient récurrent à Lyon” indique Thierry Malartre, gérant d’Aires Entreprises. “Ces grands comptes cherchent à se relocaliser dans des immeubles de Haute Qualité environnementale, et prennent à 100% du neuf” poursuit-il. Parmi les signatures montrant l’attrait déjà ancien de l’agglomération lyonnaise, on observe Alstom (qui a signé pour son installation sur le Carré de Soie), la SNCF (qui a pris 22 000m2 dans la future tour InCity à la Part-Dieu, se délocalisant de Paris vers Lyon) et la Caisse d’épargne qui a comblé le solde de cette même tour, ou encore Sanofi à Gerland. “Le nombre de transactions en bureaux est resté stable, passant de 468 en 2021 à 465 en 2022 et on observe 80% de location, sachant que la part du neuf en location dans la demande placée est de 52%” souligne Frédéric Prenot. Le premier trimestre 2022 est un peu faible (seulement 26000m2 de demande placée en bureaux), “mais on devrait arriver à 220000 m2 sur l’année (le rythme moyen de ces dernières années) car de belles signatures sont annoncées” espère Thierry Malartre. 

A voir aussi : Le statut de SASU

Une offre diversifiée et attractive 

La Part-Dieu demeure le principal quartier d’affaires de Lyon. “Très connecté, il reste deux à trois fois moins cher que celui de la Défense ou de Francfort, permettant le passage de Lyon à l’étape européenne, en attirant des demandes exogènes” souligne Thierry Malartre. “L’attractivité de Lyon est avérée, et intacte, comme le montrent les opportunités de type Incity, et les transactions portant sur de grandes voire de très grandes surfaces, qui font maintenant partie intégrante du marché, qui prouve ainsi sa solidité.” De nouvelles tours sont en construction (ou en restructuration) à la Part-Dieu, destinées davantage à la demande exogène que locale, mais “le marché est en train de se tendre et on observe une raréfaction, sur certains secteurs, pour les grandes surfaces, de l’offre intra-muros” regrette Antoine Rudigoz, directeur associé de Rudigoz et associé. Les quartiers alternatifs se développent donc. “Si la Part-Dieu a attiré 21% de la demande placée en 2022, le nouveau quartier du Carré de Soie en a attiré 18% et celui de Gerland 20%” estime Frédéric Prenot. Sur Gerland, on note ainsi en particulier l’opération New Deal de l’ancien garage Citroën, transformé en immeuble de bureau, d’une surface de 4700m2 par étage. Nulle part ailleurs on ne trouvera à 5 minutes du centre-ville des lots de cette ampleur. 

A découvrir également : Comment gérer les finances d'une entreprise ?

Articles similaires

Lire aussi x