Catégories

Quelle prime n’est pas soumise aux cotisations sociales ?

Quelle prime n’est pas soumise aux cotisations sociales ?

Tout ce que les élus du CST doivent savoir pour offrir à vos collaborateurs des cadeaux promotionnels (chèques-cadeaux, chèques-cadeaux,…) et conformément aux règles établies par l’URSSAF.

Voir aussi la fiche URSSAF pour tout comprendre avec diverses infographies et exemples.

A lire aussi : Quelle est la place de l'homme dans la société ?

Un CST dispose d’un budget pour les activités sociales et culturelles (budget NCP) Télécharger la feuille URSAF qui était autrefois connu sous le nom de travailleur social (OS).

En particulier, ce budget vise à apporter des avantages financiers aux salariés de l’entreprise en plus de leur salaire et à bénéficier d’une exonération du paiement des cotisations sociales.

A voir aussi : Quelles sont les différentes structures ?

Attention ! URSSAF, à proprement parler, n’approuve pas l’offre de cadeaux en plus du salaire, mais il le tolère.

Par conséquent, étant donné que les salaires sont considérés comme une rémunération pour le travail effectué, ils sont soumis à des paiements et cotisations à la sécurité sociale. Étant donné que le don n’est pas une rémunération pour le travail, il n’est pas soumis à des paiements et à des cotisations de sécurité sociale. Par conséquent, l’employeur ne peut pas donner de cadeaux et éviter de payer à la sécurité sociale.

Toutefois, « Urssaf, sous des tolérances ministérielles », reconnaît que des prestations de ce type (don) peuvent être accordées aux travailleurs dans des conditions par le CES (indirectement par l’employeur, qui octroie au CES un budget pour des activités socioculturelles).

Voici un article dans lequel vous voulez tout savoir sur les « conditions » pour donner des cadeaux à vos employés et profiter de l’exemption des paiements à la sécurité sociale.

Différence entre « Bonus » et « Cadeaux ou bons d’achat ».

D’ une part, l’URSSAF distingue les récompenses et, d’autre part, les cadeaux ou les coupons.

La différence est dans le type de cadeau, et non dans la forme qu’il peut prendre (carte de débit, bon d’achat, etc.). C’est, à certains égards, l’intention du don qui détermine si elle est assujettie au paiement de la cotisation de sécurité sociale et si elle est considérée comme une rémunération pour un travail ou non.

C’ est-à-dire que tout avantage fourni par l’employeur, quel que soit le formulaire (carte-cadeau, chèque-cadeau, etc.) doit être considéré comme un salaire supplémentaire, et donc comme une compensation pour le travail . Dans cette catégorie, nous incluons toutes les primes qu’un employé peut recevoir s’il atteint ses objectifs. Qu’il s’agisse d’une carte-cadeau ou d’un voyage offert, le montant de la prestation est soumis au paiement de la cotisation de sécurité sociale .

Cependant, dans un cas particulier, l’employeur peut financer des dons à ses employés et bénéficier d’une exemption. Pour ce faire, il doit accorder au CST de l’entreprise un budget ASC (le budget des activités sociales et culturelles) , qui établira ensuite le don.

Ce n’est pas tout, l’URSAF définit un cadre précis avec des conditions que le CST doit respecter strictement pour bénéficier de l’exonération du montant des dons.

Différence entre le budget de l’ASC, le fonctionnement (PPA) et le financement de l’employeur.

Afin de comprendre le cadre juridique défini par l’URSSAF pour offrir des cadeaux à ses employés, il est nécessaire de prendre en compte les différents types d’estampage des ménages utilisés pour financer les cadeaux.

Notez que l’employeur présente avec son propre budget peut faire. C’est ce qu’on appelle un bonus, car il s’agit d’un cadeau qui est soumis au paiement et à la cotisation de sécurité sociale.

Il peut également octroyer au CES un budget pour financer des activités sociales et culturelles (ASC) . Il s’agit d’un budget non obligatoire (mais avec des obligations annuelles de renouvellement), qui est ajouté au budget opérationnel (AEP), qui n’est en aucun cas destiné à financer des activités socioculturelles.

Budget des activités sociales et culturelles (ASC)

Afin de bénéficier des exemptions, l’employeur a intérêt à fournir au CST un budget pour les activités sociales et culturelles (NCP), anciennement appelé budget du travail social (OS). Cependant, c’est l’ESC qui contrôle ce budget et les cadeaux et bons délivrés aux employés. Le CES a également pas libre cours, car il doit remplir les conditions fixées par l’URSAF et respecter le principe d’égalité (un don accordé par le CSE doit être le même pour tous les employés qui remplissent les conditions pour recevoir le don lors d’un événement USSRAF).

Budget propre de l’employeur

Si l’employeur veut offrir un cadeau à ses employés sans passer par le CST, il ne pourra pas bénéficier de l’exonération des paiements et des cotisations de sécurité sociale, car ce cadeau, quelle que soit la forme, le chèque-cadeau, le bon cadeau, le bon de voyage, etc. est pris en compte comme un complément à son contenu solide, et donc comme un contenu à part entière.

Budget de fonctionnement de l’ESC (EPA)

Après tout, le budget de fonctionnement de l’ESC (EPA) ne peut pas être utilisé pour faire des cadeaux est un budget séparé et lui conseille de le mettre sur un Compte pour marquer ce badge. Un outil comptable spécialisé pour les CST est utile pour gérer ses budgets et soumettre des rapports conformes en cas de contrôle (voir notre page Instruments comptables).

Toutefois, le budget de fonctionnement peut être utilisé pour lancer des campagnes de communication au sein de votre organisation . Ceci est considéré comme une action liée au fonctionnement de votre CST, car il s’agit de le faire connaître. Vous pouvez offrir des cadeaux tels que des sacs floqués ou des stylos au nom de votre entreprise qui mettent en valeur le CST.

Demandez-nous comment utiliser votre budget de fonctionnement pour des campagnes de communication pour votre ESC.

Transfert du budget de fonctionnement (APE) au budget des activités sociales et culturelles (ASC).

transfert de 10% de l’excédent de l’année.

On ne va pas faire des choses , mais il convient de noter que cette séparation stricte entre le budget NCP (Activités sociales et culturelles) et le budget opérationnel de l’AEP a tendance à se dissoudre depuis le règlement Macron de 2017. Par exemple, il est désormais possible pour un CES d’utiliser 10 % de l’excédent du budget de l’AEP de l’année précédente pour financer des activités sociales et culturelles (budget NCP).

transfert de 50% de l’excédent de l’année.

Ce pourcentage pourrait même exceptionnellement augmenter jusqu’à 50 %. Contactez-nous pour en savoir plus sur la façon de transférer entre les budgets dans votre ESC.

Transactions comptables possibles entre comptes

Enfin, il est possible d’utiliser le budget opérationnel de l’AEP sur une base ad hoc pour financer des activités sociales et culturelles en cas de rupture des flux de trésorerie (par exemple, en cas de retard de paiement), mais le CES n’est pas en mesure d’utiliser le budget opérationnel de l’AEP sur une base ad hoc. obligé de mettre à jour ses comptes dès que possible et de régler la situation. C’est une approche possible, mais plutôt complexe, et pour éviter la confusion dans les comptes, il est préférable de les utiliser d’une manière simple. Un outil comptable peut vous aider dans cette direction.

Comment le CST peut-il bénéficier d’une exonération des cotisations de sécurité sociale pour les dons faits à ses employés ?

Quel est le plafond mensuel des exonérations de cotisations sociales défini par l’URSSAF 2020 ?

En 2020, le plafond mensuel des exonérations de cotisations sociales est de 171 euros par événement URSSAF.

Combien de cadeaux par employé l’exemption devrait-elle recevoir ?

Cela signifie qu’un membre du personnel peut recevoir jusqu’à 171€ de cadeau par événement. Par exemple, un membre du personnel avec un enfant recevra jusqu’à 171€ pour la fête de Noël pour adultes et jusqu’à 171€. 171€ pour la fête de Noël, jusqu’à 342€ pour Noël (incluant deux événements URSSAF). Les montants différents des événements (Noël adulte et Noël enfant sont deux événements différents parce qu’ils ciblent deux spectacles différents) ne sont pas cumulés dans le calcul du plafond.

Toutefois, dès que le montant d’un ou de plusieurs cadeaux reçus pour le même événement au cours de la même année dépasse le plafond, la totalité du don (à partir du premier euro) sera soumise aux cotisations de sécurité sociale.

Le cas d’un couple avec un enfant commun dans la même entreprise

L’ URSSAF ne reconnaît que l’employé dans le calcul des prestations. En d’autres termes, le fait que deux employés d’une même entreprise aient un enfant ensemble n’affecte pas le calcul des prestations.

Par exemple, quelques employés de la même entreprise ont un enfant, fréquentant l’école. Pour l’événement de la Rtrée École, le CST décide d’offrir une carte-cadeau de 50€ à tous les employés qui remplissent les conditions fixées par l’URSSAF en tant que bénéficiaire lors de l’événement de la Rtrée École, à savoir un enfant de moins de 26 ans fréquentant l’école (avec preuve). Le personnel concerné recevra chacun un chèque-cadeau de 50 ou 100€ pour le même enfant.

Cela peut sembler injuste pour d’autres employés, mais c’est tout le contraire. La paire d’employés bénéficie du même avantage en droit. Nous devons imaginer ce que cela devrait être si tout le monde est dans une autre entreprise.

Faites-vous un cadeau exempté qui n’a rien à voir avec un événement URSSAF ?

Si le montant total des dons livrés à l’employé au cours d’une année civile est le montant du plafond mensuel fixé par l’URSSAF (171 euros en 2020), l’exemption sera achetée.

En d’autres termes, il est possible de donner un cadeau à ses employés sans respecter les conditions particulières de l’URSSAF pour chaque événement, à condition que le montant annuel de tous les dons ne dépasse pas le montant du plafond mensuel.

D’ autre part, il est nécessaire d’examiner attentivement chaque cadeau offert dès que le montant annuel des dons reçus dépasse le plafond, et de tenir compte de tout le respect des règles de l’URSSAF. Tout don qui ne respecte pas au moins l’une des trois règles est soumis au paiement de cotisations de sécurité sociale.

Les trois conditions de l’URSSAF pour la donation financée par le budget ASC sont exonérées du paiement des cotisations de sécurité sociale :

Les trois conditions dans lesquelles un CST présente ses employés et peuvent bénéficier de l’exemption, sont décrites sur une page dédiée au règlement URSSAF pour les cadeaux et les bons d’achat. Voici un résumé de ceci :

  1. Lecadeau ou le bon doit être remis lors d’un événement URSSAF. Les événements sont : naissance ou adoption, mariage ou pac, retraite, fête des mères et fête des pères, Sainte-Catherine et Saint-Nicolas, Noël pour les adultes et Noël, et enfin le début de l’école (voir plus de détails ci-dessous).
  2. Le montant total du don par salarié et par événement ne doit pas dépasser 5 % du plafond mensuel de la sécurité sociale (soit 171 euros en 2020). Une fois que le montant est dépassé, le montant total du cadeau pour l’événement n’est plus exclu.
  3. Le type de cadeau offert doit être lié à l’événement URSSAF. Aller à Par exemple, les cartes-cadeaux scolaires doivent faire référence à des biens liés à l’année scolaire (fournitures scolaires, livre, etc.).

Si au moins une de ces trois conditions n’est pas remplie, le montant total du don n’est pas exonéré de paiement et de cotisation à la sécurité sociale.

Quels sont les événements URSSAF pour l’émission de chèques-cadeaux à vos employés ?

L’ attribution du don doit être liée à l’un des événements suivants :

  • À la naissance ou à l’adoption , à l’occasion
  • d’un mariage ou d’un pak ,
  • à

  • la retraite , à la fête des mères et à la fête
  • des pères ,
  • Pour la Sainte Catherine (femme célibataire âgée de 25 ans) et le
  • Saint Nicolas (homme célibataire avec ses 30 ans)

  • Noël pour lestravailleurs , mais aussi pourles enfants jusqu’à 16 ans dans une année civile,
  • enfin à l’occasion duretour àl’école pour les travailleurs avec enfants moins de 26 ans dans l’année de l’attribution du bon (sous réserve des raisons de suivi de l’éducation).

Le CST et l’employeur peuvent accorder une prime ensemble ou séparément certains jours fériés (Noël, fête des mères, fête des pères, etc.). Ce bonus est différent des cadeaux ou bons décrits ci-dessus. Si ces primes sont accordées pour certains événements et qui sont acceptées par l’URSAF, il s’agit d’un salaire requis par la loi, et non de cadeaux au sens propre. Les cotisations sont donc soumises aux cotisations de sécurité sociale, puisqu’elles sont incluses sous la forme : un travail.

La différence entre les cadeaux et les bons d’achat (chèques-cadeaux, chèques-cadeaux, etc.) et les chèques culturels et chèques vacances.

Les bons culturels et les bons de vacances ressemblent à des cadeaux que le CST peut faire, mais selon la terminologie de l’URSSAF, ils ne sont pas un « cadeau ». En d’autres termes, les contrôles culturels et les chèques de vacances donnent un avantage aux employés, dont le montant est exclu. Cependant, il existe des conditions spéciales, mais elles ne sont pas identiques aux avantages décrits ci-dessus « cadeaux et coupons ».

Si vous êtes un membre élu du CST pour offrir des cartes-cadeaux ou des cartes-cadeaux, vous devez faire un cadeau et respecter les trois règles de l’URSSAF décrites ci-dessus.

Souhaitez-vous offrir des chèques-cadeaux à vos employés pour Noël ? Consultez notre article pour la société de Noël.

Foire aux questions

Les bons d’achat ou les chèques-cadeaux peuvent-ils être exemptés de cotisations de sécurité sociale ? Questions

En principe, tout don de l’employeur ou du CST est soumis à des cotisations de sécurité sociale. Toutefois, l’URSSAF tolère le fait que ces dons soient exonérés du paiement des cotisations de sécurité sociale pour les salariés. Le cadeau doit être accordé lors d’un événement URSSAF (voir liste complète) et le montant du don ne doit pas dépasser 5 % du plafond mensuel de la sécurité sociale.

Comment configurer des cartes-cadeaux ?

L’ employeur et le CST peuvent mettre en place des chèques-cadeaux à tout moment de l’année. Seul le CST peut obtenir une exemption pour les cartes et les chèques-cadeaux délivrés aux employés conformément aux règles de l’URSSAF (voir les règles).

Quel est le plafond mensuel de Sécurité ?

Le plafond mensuel de la sécurité sociale pour 2020 est de 171 euros. Il est recalculé chaque année.

Comment donner un cadeau aux travailleurs qui sont exemptés du paiement des cotisations de sécurité sociale ?

Le CST peut donner des cadeaux à ses employés, dont le montant est exonéré. Pour ce faire, vous devez respecter les trois règles de l’URSSAF : (1) Le don doit être donné lors d’un événement URSSAF (2). Le cadeau doit se référer à l’événement ou être émis sur des biens liés à l’événement et (3) ne doit pas dépasser la limite mensuelle de sécurité sociale par événement (171€ en 2020).

Quel budget du CST offre-t-il les bons et les cartes-cadeaux ?

Le CES doit utiliser le budget des activités sociales et culturelles (NCP), qui est établi en accord avec la employeur est librement défini pour donner des cadeaux à ses employés. L’ESC peut bénéficier d’une renonciation aux bons d’achat et aux chèques-cadeaux sous conditions.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons