Catégories

Quel organisme prévenir en cas de chômage ?

Quel organisme prévenir en cas de chômage ?

Les principales obligations du demandeur d’emploi sont de pouvoir chercher un emploi et de prendre des mesures répétées dans ce sens. Cependant, pendant une période de chômage, le médecin peut prescrire un arrêt de la maladie (quelques jours, semaines ou même mois).

Si on vous prescrit un arrêt médical sans emploi, la première chose que vous devez faire est d’envoyer votre arrêt au CPAM dans les 48 heures et d’en informer votre conseiller en emploi. Vous avez 72 heures pour le faire (plus de détails dans cette partie). En effet, pendant cette période, l’assurance maladie prend en charge le paiement sous forme d’indemnités journalières dans des conditions (après 3 jours de pêche obligatoire). Vos droits AER cesseront donc jusqu’à la fin de votre. Cela prolongera votre période de compensation (voir ici).

Lire également : Quels sont les avantages de la formation pour l'entreprise ?

Notez que si vous voulez utiliser Votre arrêt prendra plus de 15 jours pour être retiré de la liste des demandeurs d’emploi et, dans ce cas, vous devrez vous réinscrire selon une procédure simplifiée. Si cela prend plus de 6 mois, une réinscription est requise.

A découvrir également : Quelle est la différence entre le marketing et la communication ?

Si votre arrêt de maladie a été prescrit avant de vous inscrire au Pôle Emploi, vous devrez attendre que vous soyez « apte » à chercher un emploi. Sachez que vous pouvez continuer à recevoir des indemnités journalières en attendant de vous inscrire comme chercheur d’emploi.

Résumé

Emploi et prévention des maladies : quand devriez-vous prévenir votre consultant ?

Comment expliquez-vous votre arrêt à Pôle Emploi ?

Devrions-nous expliquer une arrestation d’assurance maladie à Pôle Emploi : les conséquences

Sécurité sociale et chômage : comment serons-nous indemnisés ?

Le chômage peut-il être affecté après un arrêt de maladie ?

Il est souvent rappelé que les demandeurs d’emploi ont des responsabilités (chercher un emploi, actualiser leur situation sur une base mensuelle,…), mais il convient de noter qu’ils ont aussi des droits tels que le congé ou même l’arrêt de congé de maladie pendant une période de chômage.

Emploi et prévention des maladies : quand devriez-vous prévenir votre consultant ?

Quelle que soit votre situation (employé ou demandeur d’emploi), vous avez 48 heures à envoyer au CPAM, sur lesquelles vous êtes dépendant des 2 premiers feuillets de cessation de votre maladie. Il est possible que vous ayez à aller à un Agence, si votre État le permet ou est envoyé par courrier. Ce répertoire contient les adresses de CPAM.

La deuxième étape consiste à aviser l’employeur. Dans le cadre d’une période de chômage, Pôle Emploi agit en tant qu’employeur. Vous avez 72 heures pour aviser votre conseiller . Il est important de contacter Pôle Emploi dans les délais fixés, car le versement des allocations de chômage en faveur des indemnités journalières sera suspendu. Ils sont calculés en fonction de votre salaire précédent et représentent 50% du salaire journalier de base avec des augmentations possibles (voir les montants sur ce lien).

Comment expliquez-vous votre arrêt de travail à Pôle Emploi ?

Dans les 72 heures suivant le rendez-vous médical pour votre interruption de travail , il est essentiel de prévenir un pôle d’emploi. Vous pouvez les informer par téléphone, Internet à partir de votre compte personnel ou dans une agence.

Les moyens à votre disposition pour empêcher la résiliation de Pôle Emploi :

  • Appeler 39 49 (appel gratuit) : Pour parler à un conseiller, vous devez appeler pendant les heures d’ouverture. Vous trouverez plus de détails ici
  • En agence  : Vous pouvez accéder aux terminaux à votre disposition. Vous pouvez également procéder à la caisse. Assurez-vous de vérifier le fonctionnement de votre agence. En fait, il est possible que les heures d’ouverture de la réception et d’autres sur rendez-vous.
  • Depuis votre compte personnel sur le site Pôle Emploi : Pour ce faire, allez dans « Mon dossier » et sélectionnez « J’explique un changement de situation » dans la section « Ma situation ».

Si vous mettez à jour votre mise à jour mensuelle, vous devrez expliquer à nouveau la période de maladie . Veillez à suivre les dates imposées par le calendrier des pôles d’emploi (voir les dates à respecter).

Pour ce faire, vous devez répondre « Oui » à la question « Avez-vous arrêté malade » ? « Si vous souhaitez expliquer le congé de maternité à Pôle Emploi, vous pouvez consulter cette page.

Si vous répondez « Oui » à la question de mettre fin à la maladie, un champ apparaîtra et vous permettra de spécifier la date spécifique (dates de début et de fin). Cela permet à Pôle Employer pour calculer vos droits pour ce mois.

En ce qui concerne la dernière question de votre mise à jour, à savoir « Vous cherchez un emploi ? « cela dépend de votre situation.

Si votre arrêt est inférieur à 15 jours, vous pouvez répondre « Oui ». Ils sont simplement classés comme « indisponibles » pendant la cessation de votre maladie. Toutefois, si cela prend plus de 15 jours, vous serez annulé et une procédure simplifiée de réenregistrement est requise.

Attention, la mise à jour de votre dossier est essentielle pour éviter les litiges avec Pôle Emploi ou CPAM. Si vous ne le faites pas, vous pouvez collecter 2 versements pour la même période. Cela vous obligera à rembourser les surpayés par la suite.

Note importante

 : Si vous êtes déjà au chômage avant le chômage, vous devez attendre la fin avant de vous inscrire au Pôle Emploi. En fait, vous devez être en mesure de prendre un emploi ou de rechercher (activement) du travail. Toutefois, le délai d’ouverture des droits pour AER est encore prolongé (voir notes). Cependant, vous pouvez recevoir des reperdus quotidiens (voir ici). Devrions-nous expliquer une arrestation d’assurance maladie à Pôle Emploi : les conséquences

Vous vous demandez peut-être si Pôle Emploi devrait être capable de détecter un arrêt de maladie. Si vous êtes « juste malade » et que votre médecin a prescrit un arrêt de 2 jours, la question peut se poser. En fait, un délai de carence de 3 jours est appliqué avant que le paiement de YI ne prenne en charge votre chômage. Être Vous faites attention, auquel cas votre décision peut ne pas être transmise à CPAM ou Pôle Emploi.

D’ autre part, il est important d’expliquer cela pour les cas plus longs. En fait, dans le cas d’une assignation ou d’une proposition d’emploi, il vous sera difficile de justifier votre absence si vous n’avez pas expliqué votre absence. Dans ce cas, vous risquez de vous déprécier et de perdre votre allocation de chômage.

Lors de l’explication d’un arrêt de la maladie pendant le chômage :

  • Arrêt inférieur ou égal à 15 jours  : vous serez considéré comme indisponible pendant cette période, mais restera sur la liste des demandeurs d’emploi
  • Stop inclus dans 16 jours et 6 mois  : ils sont considérés comme inaptes à la recherche d’emploi et sont exclus de la liste des demandeurs d’emploi enlevé. Une simple réinscription est requise à la fin de votre arrêt. La procédure est simplifiée
  • Arrêtez plus de 6 mois  : ils seront retirés de la liste des demandeurs d’emploi. Dans ce cas, la réinscription est obligatoire lorsque votre arrêt se termine

Pour savoir comment vous inscrire ou vous connecter à Pôle Emploi (après une maladie ou un autre arrêt), vous pouvez suivre ce lien.

Sécurité sociale et chômage : comment serons-nous indemnisés ?

Que vous soyez ou non rémunéré par Pôle Emploi, il est possible de percevoir le paiement des indemnités journalières (IJ) de la CPAM. Pour ce faire, vous devez respecter l’une des conditions suivantes :

  • Soit Pôle Emploi vous indemnisera pour les prestations de chômage (ARE, ASS,…)
  • Soit vous n’êtes pas (ou plus) rémunéré par Pôle Emploi, mais vous avez reçu des prestations de chômage au cours des 12 derniers mois
  • Soit vous n’avez pas eu d’activité depuis moins de 12 mois

Le calcul des indemnités journalières pour les arrêts de maladie sans emploi est basé sur votre travail antérieur (et non sur les prestations du groupe d’emploi que vous percevez). Pour ce faire, le CPAM tient compte des 3 ou 12 derniers mois pour calculer vos droits. Les salaires bruts sont pris en compte dans la limite de 2,798,24 euros par mois (à partir du 1er janvier 2021).

Voici comment le YI est calculé par CPAM lors d’un arrêt de chômage :

  • Les 3 ou 12 derniers mois de salaire brut sont pris en compte
  • Le salaire journalier de base est déterminé par le CPAM
  • Vous recevez 50% de votre salaire de base journalier (par exemple, si votre salaire journalier est de 60€, CPAM vous paiera 30€ par jour)

Veuillez noter que l’indemnité journalière de base ne doit pas dépasser 46 EUR par jour.

Pour bénéficier des prestations de la sécurité sociale au chômage, vous devez fournir :

  • Un certificat de travail (ou plusieurs si vous avez eu plus d’une activité) pour les 3 ou 12 derniers salaires (avant votre période de chômage)
  • Un certificat d’inscription au Pôle Emploi si vous avez reçu ou reçu des prestations de chômage au cours des 12 derniers mois
  • Le dernier Certificat de paiement si vous avez reçu ou reçu des prestations de chômage au cours des 12 derniers mois

Pour envoyer tous ces documents, vous pouvez vous adresser à votre CPAM dépendant ou les envoyer par la poste. Veuillez noter que CPAM paiera une indemnité due tous les 14 jours.

Lorsque vous payez YI, sachez qu’un délai d’attente de 3 jours est appliqué . Cela signifie que les 3 premiers jours de votre arrêt ne seront pas payés (ni par CPAM ni par Pôle Emploi). Par exemple, si un arrêt de 20 jours a été prescrit, vous avez un manque de 3 jours, puis un paiement initial, qui est égal à 14 jours et enfin un pour les 3 jours restants.

Le chômage peut-il être affecté après un arrêt de maladie ?

Selon que vous voulez arrêter avant d’arrêter Si votre maladie a été enregistrée ou non auprès de Pôle emploi, plusieurs cas sont possibles. Dans tous les cas, vous devrez attendre le dernier jour de votre arrêt pour effectuer la procédure.

  • Vous avez été inscrit comme chercheur d’emploi avant d’être malade : dans ce cas, le paiement de votre chômage sera suspendu pendant cette période. Cependant, vos droits seront étendus. Si vous avez un mois de congé et que votre allocation de chômage prend fin le 30 juin, elle sera ajoutée le 30 juillet.
  • Vous n’étiez pas inscrit comme chômeur avant de cesser de travailler : vous disposez généralement de 12 mois pour faire valoir vos droits au chômage. Si vous êtes malade avant de vous inscrire auprès de Pôle Emploi, le délai pour faire valoir vos droits sera reporté autant (13 mois si votre arrêt est d’un mois,…). Veuillez noter que vous continuerez à recevoir une indemnité journalière si vous respectez les conditions ci-dessus.

Quant à la période de carence de 7 jours de Pôle Emploi, elle ne peut être appliquée qu’une fois par an. Si tel est le cas, le paiement de votre chômage avec les allocations journalières de la CPAM se poursuivra de façon continue. Sinon, un délai de 7 jours est requis entre le paiement de YI et le paiement de votre chômage.

4 / 5 ( 4 Wahlen )

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons