Catégories

Comment monter en compétences ?

Comment monter en compétences ?

Que vous soyez salarié, chercheur d’emploi ou travailleur indépendant, il y a de nombreuses bonnes raisons d’augmenter vos compétences et tant de solutions pour atteindre vos objectifs, grâce à la diversification des formats de formation et aux aides financières existantes… Intéressé ? Nous expliquons pourquoi et comment développer des compétences dans notre article !

Pourquoi augmenter les compétences ?

Le développement de nouvelles compétences exige toujours un minimum d’efforts, de temps et de persévérance. Il est donc hors de question de vous investir dans une formation « aléatoire » : vous devez d’abord faire le bilan de vos désirs de développement professionnel et de vos besoins (pour comprendre : les capacités que vous aurez besoin d’acquérir). En un mot comme dans un centime : vous devez fixer des objectifs spécifiques AVANT de chercher une solution pour optimiser vos compétences professionnelles

A voir aussi : Les difficultées liées à la formation professionnelles

Quelle est la valeur d’acquérir de nouvelles compétences pour les employés ?

abord, rappelez-vous que le développement des compétences fait partie des droits des employés : en fait, quelle que soit votre profession, votre employeur est tenu Tout d’ de vous proposer diverses actions de formation dans le cadre du plan de développement des compétences (nouveau nom du plan de formation depuis le 1er janvier 2019).

A lire également : Quelle est la différence entre le marketing et la communication ?

Cela dit, vous avez le droit de demander vous-même une formation à votre employeur, mais selon les circonstances, il n’est pas toujours tenu d’accepter votre demande : si nécessaire, sachez qu’il existe également des solutions pour vous former sans son consentement.

En pratique, en tant qu’employé, vous pouvez particulièrement envisager d’acquérir de nouvelles compétences pour :

  • Optimisez votre efficacité à votre position actuelle . Gardez à l’esprit que la plupart des métiers évoluent très rapidement depuis l’avènement de l’ère numérique : pour rester couronnés de succès, vous devez régulièrement mettre à jour vos connaissances et développer de nouvelles compétences ;
  • obtenir un poste avec une plus grande responsabilité (évolution verticale) et mieux rémunéré
  • rejoindre un autre service (évolution horizontale) ;
  • être finalement embauché sur un base permanente. Pensez sérieusement si vous êtes fatigué d’enchaîner des contrats à court terme et des affectations intérimaires : un meilleur diplôme ou une certification professionnelle reconnue peut vraiment vous aider à trouver un emploi stable ;
  • changer de profession et/ou de secteurs d’activité (reconversion professionnelle) ;
  • devenir indépendant par la création ou la prise en charge d’une entreprise.

Les principaux objectifs des demandeurs d’emploi

Acquérir de nouvelles compétences par le biais d’un diplôme ou d’une formation certifiée peut être un excellent moyen :

  • pour trouver un emploi plus facile. Incidemment, dans le secteur où vous exerciez auparavant : en fonction de vos affinités et de l’état du marché du travail, il peut être plus approprié de commencer une reconversion professionnelle ;
  • préparez-vous à démarrer ou à prendre en charge une entreprise .

La montée des compétences est-elle aussi utile pour le freelance ?

Elle tend souvent à être oubliée, mais les travailleurs indépendants ont un intérêt à optimiser leurs compétences, ne serait – ce que pour :

  • maintenir leur compétitivité . Ici encore, nous rappelons qu’à notre époque, vous devez, au minimum, mettre à jour régulièrement vos connaissances en marketing web, communication numérique ou UX-design pour rester efficace (e) et conserver l’avantage sur vos concurrents ;
  • développer et fidéliser leurs clients en leur offrant une plus large gamme de services.

Bien sûr, vous pouvez également envisager de vous entraîner si vous voulez vous convertir à nouveau dans un autre domaine !

Focus sur la reconversion : signes qu’il est temps de changer d’emploi

Prendre le risque de changer votre vie n’est pas un choix facile, surtout si vous avez un emploi stable et bien rémunéré. Pour vous aider à faire le bilan de votre vie professionnelle aussi objectivement que possible et à prendre les bonnes décisions, voici les principaux signes qui devraient vous pousser à envisager le recyclage :

  • vous avez été profondément ennuyé depuis des mois parce que vous sentez que vous avez déjà « tout vu » dans cette profession  ;
  • vous ne trouvez plus de sens dans votre travail. Pire encore, il se trouve que vous en avez honte  : vous sentez que ce que vous faites n’a pas d’utilité concrète (boulot de conneries) ;
  • vous êtes stressé et déprimé par l’idée simple de retourner au bureau. Pour être honnête, la seule chose qui vous pousse à revenir est votre salaire ;
  • vous vous surprenez régulièrement en rêvant d’autres professions…

Bon à savoir : il n’est pas toujours nécessaire d’envisager une conversion « totale ». Parfois, il suffit de faire votre conversion numérique, passer du marketing au marketing web par exemple, pour donner une nouvelle vie à votre carrière et enfin avoir de nouveaux défis passionnants à relever !

Pensez à l’équilibre des compétences

Accessible aux salariés, indépendants et demandeurs d’emploi, l’évaluation des compétences est un outil précieux pour :

  • faire le point de vos compétences, compétences et connaissances actuelles  ;
  • définir plus précisément le travail à cibler (p. ex. chef de projet de communication, directeur de l’innovation) si vous avez encore une idée très vague de ce que vous voulez faire ;
  • Déterminez les compétences que vous devez acquérir pour réaliser votre projet et les cours de formation les plus appropriés .

Note : les approches, les conditions d’accès et les solutions pour financer ce bilan peuvent différer d’une situation à l’autre. Pour en savoir plus, téléchargez gratuitement notre guide d’évaluation des compétences !

Les deux principaux types de compétences à développer

En fonction de vos objectifs, vous pouvez en particulier envisager d’acquérir un ou plusieurs :

  • compétences dures. En d’autres termes, développer de nouvelles techniques de savoir-faire (par exemple gestion budgétaire, méthodes de référencement) : les « compétences dures » sont également appelées « compétences dures » ;
  • compétences douces pour mieux gérer votre stress, votre temps de travail ou parler plus facilement en public par exemple.

Bon à savoir : les compétences non techniques étant de plus en plus recherchées par les recruteurs, de nombreux cours de formation de courte durée se concentrent sur eux. De nombreux cycles d’études supérieures de longue durée vous permettent également de développer toutes les compétences et les compétences douces nécessaires pour réaliser le travail de vos rêves  : n’oubliez pas d’étudier le programme de chaque formation avant d’arrêter votre choix.

Quelles solutions pour améliorer vos compétences ?

Il existe de nombreux formats d’apprentissage différents : après avoir clairement identifié vos objectifs et vos besoins, vous trouverez celui que vous concordez.

« La formation professionnelle est un outil majeur à la disposition de tous les actifs : salariés, indépendants, entrepreneurs ou demandeurs d’emploi. » Source : job-emploi.gov.

Formats courts

Si vous voulez simplement développer des compétences bien ciblées (p. ex. gestion du stress, nouvelle technique de conception web réactive) pour optimiser votre performance au travail, un format d’apprentissage court, couvrant quelques heures ou mois selon le cas, peut suffire. Pensez surtout à :

  • séminaires et webinaires (séminaire en ligne) pour mettre à jour vos connaissances et échanger vos points de vue avec d’autres professionnels de votre secteur ;
  • des cours de courte durée offerts par de nombreux organismes de formation . Centrés sur des compétences dures ou des compétences non techniques, ils peuvent avoir lieu en face à face ou à distance selon le cas : les formations en ligne, type MOOC (Massive Open Online Courses) sont particulièrement populaires car elles vous permettent d’étudier tranquillement à la maison, à votre propre rythme.

Bon à savoir : de nombreux MOOC sont totalement gratuits mais nous assistons au développement de MOOC menant à une certification payante. La reconnaissance de ce dernier dépend généralement de la réputation de l’organisation : demandez soigneusement avant d’essayer de l’obtenir.

Formation professionnelle longue

cycles de formation longs menant à un diplôme ou à un titre accrédité inscrit au RNCP Les sont particulièrement recommandés si vous souhaitez :

  • déménager à un poste de haut niveau ou à un poste plus rémunéré  ;
  • réussir votre recyclage professionnel  ;
  • trouver plus facilement un emploi ;
  • créer ou reprendre une entreprise . Dans de tels cas, la formation vous permettra non seulement de développer toutes les compétences nécessaires pour le faire, mais aussi d’obtenir des crédits auprès des banques et des investisseurs potentiels.

Pendant une moyenne de 1 à 2 ans, les longs cours professionnels peuvent vous permettre d’atteindre des postes très différents selon le contenu du programme et le niveau de diplôme ciblé (Bac 2 à Bac 5 en général) : responsable de communication, directeur ou directeur d’agence, responsable du marketing numérique , etc. Rassurez-vous : les professions accessibles à la fin de chaque formation sont clairement indiquées sur sa fiche descriptive. Vous trouverez même des MBA pour les futurs entrepreneurs tels que l’Executive MBA Entrepreneurship dans le âge par exemple.

Quant aux formats d’apprentissage, ils sont très variables. Des formations sont disponibles pendant ou hors travail, entièrement en face à face, 100% en ligne (formation numérique) ou même en apprentissage mixte (mariage en face à face et cours en ligne) .

Ci-dessus : extrait de l’étude réalisée par l’Observatoire des transitions professionnelles, publié par la Fongecif Île-de-France

Qu’ en est-il des solutions de financement pour la formation professionnelle ?

Afin de promouvoir la formation professionnelle continue, l’État a mis en place des programmes différents, adaptés à chaque situation. Certains des plus couramment utilisés comprennent :

  • CPF (compte personnel de formation). Initialement destiné à tous les salariés — y compris les travailleurs temporaires — ainsi qu’aux anciens salariés, ce régime s’applique désormais également aux indépendants. Dans la pratique, il finance « la formation obligatoirement qualifiée et correspondant aux besoins de l’économie prévisibles à court et moyen terme » ;
  • AIF (Assistance à la Formation Individuelle) destinée aux demandeurs d’emploi inscrits auprès du Pôle Emploi et aux personnes en soutien CRP (Personalized Reclation Agreement) CTP (Contrat de Transition Professionnelle) ou CSP (Professional Security Contrat).

Ci-dessus : une capture d’écran de moncompteactivite.gouv.fr. Depuis le 1er janvier 2019, les pigistes peuvent consulter leur CPF, comme les employés.

Mais ce ne sont que quelques exemples ! En effet, il existe encore de nombreuses autres modalités de financement, exigeant d’engager des procédures spécifiques auprès de votre OPCO (Compétence Operator) si vous êtes un employé, un centre d’emploi si vous êtes à la recherche d’un emploi ou votre FAF (Fonds d’assurance formation) si vous êtes autonome.employées.

Source : infographie sur le financement de la formation professionnelle de la ffp (Fédération de la formation professionnelle)

Si nous vous avons convaincu de l’utilité de développer vos compétences, nous vous recommandons de contacter directement les conseillers de l’organisme de formation qui attireront votre attention  : ils vous accompagnent dans vos efforts de financement de la formation.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons