Catégories

Comment calculer le taux d’évolution du chiffre d’affaire ?

Comment calculer le taux d’évolution du chiffre d’affaire ?

Qu’ il s’agisse de l’ouverture d’un point de vente, de la réalisation d’un projet de franchise ou d’un nouveau site commercial, la capacité d’estimer le chiffre d’affaires potentiel du site est essentielle .

A lire également : Quelle ancienneté pour indemnité de licenciement ?

En fait, sans un plan d’affaires solide, il est impossible de convaincre les investisseurs, les banques ou les franchiseurs de la faisabilité et de la rentabilité de votre projet. En calculant le chiffre d’affaires prévu, vous pouvez démontrer la gravité de votre projet .

Apprenez à estimer votre point de vente à l’aide de zones de service et d’études de géomarketing.

Lire également : C'est quoi le modèle économique d'une entreprise ?

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, l’estimation du chiffre d’affaires du site est réalisée après 3 grandes étapes.

comme est-ce que le rapport entre la zone de service et l’estimation des recettes ?

Lorsqu’ il s’agit d’identifier les ventes potentielles, la zone de service est un élément d’analyse indispensable. En effet, la portée commerciale du point de vente, c’est-à-dire son degré d’attractivité, est directement liée à sa performance commerciale.

En définissant cette zone de chalde, vous pouvezestimer les ventes d’un emplacement commercial en fonction des informations fournies par cette zone de trading .

Différents types de calcul sont utilisés et dépendent du commerce.

  • Zone isochrone (expliqué dans les articles précédents)
  • Zone isométrique (expliqué dans l’article précédent)

calcul par taux de pénétration du client ou Panier moyen. Ce calcul consiste à prendre en compte les achats effectués auprès de clients géocodés existants . Un client géocodé est un client pour lequel la marque est résidente. Il existe plusieurs façons de maintenir le lieu de résidence de ses clients :

  • Cartes de fidélité
  • Saisir le code postal dans la caisse
  • Adresses de livraison

Les indicateurs à prendre en compte sont les suivants :

  • la part de marché du point de vente dans la région
  • Comparaison des ventes de marques concurrentes similaires dans le secteur cible
  • le chiffre d’affaires de vos points de vente
  • Indices de disparité des dépenses de consommation finale (IDC)
  • taxe commerciale sur l’évasion.

Parts de marché du point de vente

bassins versants peuvent varier en fonction du degré d’attractivité commerciale du point de vente peut être divisé en trois sous-zones Les  : les zones primaires, secondaires et tertiaires.

Afin de segmenter ces trois domaines, différents critères sont analysés, tels que la présence de magasins concurrents, l’accessibilité du site, les flux de mobilité (piétons, voitures ou transports publics), etc.

Les parts de marché sont proportionnelles au degré d’influence de vos différentes zones. Par exemple, vous avez un fort impact dans votre région principale, vous donnant une part de marché maximale, par opposition à une zone tertiaire où vos consommateurs seront beaucoup moins piégés.

Cela vous permet de calculer la part de marché du lieu de négociation dans ces trois zones de trading.

Indices de consommation

Vous avez maintenant Informations sur l’attractivité de votre point de vente et de son secteur d’activité. Ces informations doivent maintenant être croisées avec des données externes .

Une attention particulière est accordée aux données de consommation : dépenses budgétaires annuelles par catégorie de produits et indices de disparité de consommation (IDC).

Exemple de données IDC RAW

Dépenses pour les consommateurs

Les dépenses de consommation des ménages sont également un critère qui doit être pris en compte. Ces données sont collectées à l’échelle nationale, par exemple via le portail OpenData.

Indices de disparité commerciale

Les CID permettent d’affiner cette estimation initiale en réduisant les disparités dans les la consommation peut être associée en fonction des zones. Un indice inférieur à 100 signifie que la région, le département ou la zone de la région IRIS consomme moins que la moyenne nationale. Les chambres de commerce sont chargées de recueillir ces informations et de les rendre disponibles à la vente sur la plateforme de la boutique en ligne de l’ICC. Il est également possible d’obtenir l’indicateur de votre activité pour une seule adresse.

Note – Évasion commerciale

Le taux d’évasion commerciale est le même que le nombre de personnes vivant dans votre bassin versant, mais qui achètent à l’extérieur de cette zone, par exemple, près de leur lieu de travail.

Le taux d’évasion commerciale est inversement proportionnel aux bassins versants, c’est-à-dire qu’il sera le plus élevé pour la zone tertiaire et le plus bas pour la zone primaire.

Ce phénomène existe et doit être peuvent être prises en compte dans les estimations de raffinement dans la mesure du possible.

Quelles sont les étapes pour estimer votre chiffre d’affaires potentiel

Une fois ces indicateurs connus, vous pouvez maintenant les combiner dans les étapes suivantes pour obtenir votre estimation.

Étape 1 : Calculez vos trois domaines d’influence réels

Il est d’abord nécessaire d’obtenir les 3 zones d’influence (primaire, secondaire, tertiaire) de votre point de vente.

Étape 2 : Calculer le potentiel global de votre zone d’influence

À partir de ces trois zones, vous appliquez les indicateurs de consommation.

Vous pouvez utiliser les indicateurs suivants :

  • Le nombre de ménages dans la région,
  • Consommation annuelle des ménages pour votre catégorie de produits/services,
  • L’ IDC pour votre catégorie de produits/services et votre région géographique
  • Vous pouvez également profiter des ventes moyennes de vos concurrents dans ce domaine, si disponible.

Voici un exemple de la façon de calculer le potentiel global d’une sortie de thé. La définition des zones d’influence a été effectuée sur la base des flux de mobilité qui permettent d’estimer le nombre de ménages par bassin versant. Les différents indices de consommation sont appliqués aux trois domaines de commerce pour calculer le potentiel global de votre sphère d’influence.

*Remarque : Soyez conscient de la segmentation de vos zones de service. Il est nécessaire de déterminer le nombre d’habitants ou de ménages par sous-zone. Si les chiffres sont cumulatifs, assurez-vous de déduire le nombre de ménages dans la première zone du nombre de ménages dans la deuxième zone. De la même manière, supprimez le nombre de ménages de la première et de la deuxième zone de la zone tertiaire. Dans notre exemple, les chiffres présentés ne se rapportent qu’à la zone en question.

Étape 3 : Calculer potentiellement spécifique à votre point de vente

Il ne vous reste plus qu’à appliquer les critères du concours pour estimer vos ventes.

Les parts de marché détenues par votre point de vente sont déterminées par la densité de votre réseau et celle de vos concurrents.

Le chiffre d’affaires de votre point de vente est donc déterminé par pondération des parts de marché calculées en fonction des différents domaines d’influence.

Dans ce Par exemple, les ventes potentielles du point de vente s’élèvent à 343 918,59€.

A vous de jouer !

Avant d’estimer vos gains potentiels, n’oubliez pas de définir :

  • Indices de consommation (consommation moyenne et IDC)
  • Nombre de ménages par bassin versant
  • parts de marché liées à l’emplacement.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons